Histoire sexe le sexe naruto

histoire sexe le sexe naruto

..

Sexe concorde extrême sexe



histoire sexe le sexe naruto

.

Il faisait meilleur maintenant qu'il était nu. Il pris une serviette qu'il noua autour de sa taille et se dirigea vers les bassins. En passant il se vit dans un miroir et s'arrêta. Il détailla son corps. Il n'était plus un enfant, son torse était dessiné, ses abdominaux, apparents. Il fit tomber la serviette pour pouvoir embrasser d'un seul regard son corps entier.

Oui, il n'était plus un enfant. Son sexe sortait fièrement au milieu d'une touffe de poils blonds soyeux. Il n'était ni trop petit comme le prétendait souvent Saï pour l'embêter , ni trop gros. Sa bite était lisse et circoncise. Il observait ses cicatrices disséminées sur tout son corps. Chacune d'entre elles racontait une histoire, une mission, une victoire ou même une défaire.

Il gardait des marques de son combat contre Sasuke lorsqu'il avait décidé de quitter Konoha pour rejoindre Oroshimaru. Tout en repensant à tout ça, il se gratta les testicules, remit sa serviette et reprit son chemin vers les bassins. Il déposa sa serviette sur le bord du bassin et commença à descendre les marches. Là il vit dans un coin, un homme de dos accoudé sur le bord qu'à première vue, il ne connaissait pas.

Cet inconnu semblait dormir. Il décida de ne pas le déranger. Ah que c'était bon, l'eau tout autour de lui, c'était chaud, enveloppant, réconfortant, sécurisant. Même si son élément était le vent, il ne reniait pas un certain attrait pour l'eau. Peut être qu'un jour il maîtriserait les techniques Suiton. Il sentait l'eau lui passer entre les jambes et soulever ses couilles et sa queue. Sous l'effet de la chaleur ses couilles se détendaient et pendaient un peu plus. Lui aussi se détendait et commençait à sentir monter une légère excitation.

Heureusement que l'inconnu lui tournait le dos. Cet inconnu ne lui était en fait pas inconnu du tout. C'était Kiba, l'un de ses meilleurs amis.

Ils avaient toujours été en compétition et s'amusaient à perpétuer la tradition. Kiba était absorbé par ses pensées. Il s'était avoué qu'il avait aimé ce que lui avait fait le ninja de Konoha le plus recherché par tous les Shinobis. Cependant, il ne savait pas si il était gay ou si il aimait juste le sexe. De toute façon il n'avait jamais couché avec une fille, il ne pouvait pas comparer. Mais quand Sasuke l'avait sucé puis l'avait pris sauvagement Il avait vraiment aimé.

C'était un peu humiliant, dégradant parce qu'il était paralysé par le genjutsu de Sasuke mais il prenait plaisir à se redérouler la scène tous les soirs avant de s'endormir. Rien que d'y penser, il avait une érection. Il s'en rendit compte et son excitation n'en fut que plus grande. Il était tellement absorbé qu'il n'avait pas entendu Naruto arriver.

Par contre, il avait du flair et l'odeur de Naruto le tira de ses rêveries. Il se retourna et en même temps, il réalisé qu'il bandait.

Naruto le vit et s'écria: Naruto n'avait pas pu s'empêcher de voir le sexe tendu de son ami. Il se dit que finalement ils n'étaient pas si différents. Quelques secondes avant, lui aussi prenait plaisir à sentir l'eau sur ses parties intimes.

Il semblait juste que Kiba était plus avancé que lui dans cette recherche de plaisir. Qu'est ce que je fais??? Je ne sais pas comment un idiot comme toi a pu sauver notre village??? Il n'y a pas de mal tu sais. Je crois que c'est normal de faire ça.

Enfin j'espère que ça ne va pas te rendre sourd Le fait que Naruto lui dise que c'était normal et comprenne son état, l'excitait encore plus. Il n'avait pas besoin de se cacher. De toute façon c'était trop tard, le mal était fait.

Il se risqua à regarder sous l'eau pour voir le sexe de Naruto. Il l'avait bien évidemment déjà vu nu, mais il n'avait jamais fait attention. Naruto essaya de se cacher le sexe et gesticulait.

Sous l'eau Kiba n'entendait rien mais le voyait se sauter et regardait ses couilles qui à chaque saut, balançaient dans l'eau chaude. Il remonta pour prendre sa respiration. On est tous fait pareil non??? C'est pareil, sauf que la tienne est beaucoup plus petite. Ce n'était pas vrai, loin de là, mais Kiba avait toujours su trouver les petites phrases pour énerver Naruto.

Son plan était en train de fonctionner. Naruto râlait, hurlait même et s'approchait de lui. Puis il lui sauta dessus pour le noyer. Un corps à corps s'en suivit. Leurs corps se mélangeaint, leurs muscles étaient bandés par l'effort, il fallait prendre le dessus pour pouvoir respirer. Personne ne cherchait réellement à écraser l'autre. Avec ses nouveaux jutsus et le chakra de Kyubi, il aurait fallu dix secondes à Naruto pour battre Kiba. Kiba se concentrait sur les sensations du corps de Naruto sur le sien.

Il voulait savoir si ça lui faisait le même effet que quand Sasuke le touchait. Parfois le sexe de Naruto se frottait sur son dos ou sa cuisse. Il bandait encore plus et profitait du combat pour toucher toutes les parties du corps de Naruto qu'il voulait toucher. A bout de souffle, ils s'arrêtèrent en même temps et éclatèrent de rire.

On aurait l'air de deux idiots, non? Il ne croyait pas si bien dire. Durant leur bataille, un autre de leurs camarades avait eu l'idée d'aller prendre un bain. Il était toujours dans les vestiaires. Il était nu et comme Kiba avait une érection. Neji, du clan Hyûga, grâce à son buykugan avait observé toute la scène. Voir ses deux camarades se battre de la sorte l'avait mis dans état second qui l'avait conduit à se caresser. Il attendait avec impatience la suite et espérait que Naruto et Kiba ne s'en arrêterait pas là.

Kiba pensait la même chose, mais c'est Naruto qui prit les devants. C'est un peu gênant pour moi de te voir bander comme ça. Je crois que si tu jouissais, ça serait plus simple. Il me semble que si on le faisait ensemble, ça serait mieux. Kiba s'approcha du bord et s'assit sur le rebord, les pieds dans l'eau. Il commença à se branler. Naruto était toujours dans l'eau, le visage presque au niveau du sexe de son ami.

Il monta sur la berge également et commença à se branler. Kiba était de plus en plus rouge. Tu sais ce qui ferait encore plus de bien?? Il sauta dans l'eau et avant que Naruto ait pu bouger, sa bite tapait au fond de la gorge de Kiba.

Il n'osait plus bouger. Que ce passait il? Le plaisir qu'il ressentait au creux de ses reins n'était pas un rêve. Kiba ne devait pas en être à son coup d'essai. Naruto commençait à gémir à chaque fois que son gland gonflé de désir butait dans la bouche de Kiba.

Dans les vestiaires, Neji lui aussi prenait du bon temps. C'était la première fois qu'il observait ça avec son byakugan. Il y avait un flux de chakra énorme dans le sexe de Naruto. Il se félicitait d'avoir voulu voir qui était dans le bassin quand il était entré dans les vestiaires. Il assistait à un super spectacle. Dans l'eau, Kiba se branlait et Naruto n'en pouvait plus. Il fallait faire quelque chose. Il voulait aussi donner du plaisir à Kiba.

Il sauta dans l'eau et souleva Kiba pour l'asseoir sur la berge. Il ne savait pas quoi faire. Il avait vu comment avait fait Kiba, mais il ne savait pas comment s'y prendre. Il se lança et posa ses lèvres sur le gland large de Kiba. Sa bite était jolie, veineuse mais jolie, elle semblait forte. Naruto poussa ses lèvres et la bite de Kiba entra dans la bouche tout doucement.

Naruto épousait le contour de la bite. Il aspirait un peu et il fut surpris de sentir une goutte couler et venir se déposer sur sa langue. Le goût était salé. Il voulut accélérer afin de faire venir d'autres gouttes. Kiba était au summum de l'excitation.

Les deux mains descendirent sur ses bras et remontèrent, les caressant lentement, la réchauffant tout en lui donnant la chaire de poule. Puis elles se coulèrent avec la même lenteur dans son dos qu'elles massèrent doucement, avant de serpenter vers la poitrine de la jeune fille. Les mains se glissèrent sous les vêtements de la kunoïchi et les remontèrent avant de caresser les seins de la jeune demoiselle. Sakura ne savait pas pourquoi elle se laisser faire, mais cette présence, inconnu, derrière elle était si excitante qu'elle en avait peur.

La culotte, en dentelle noire était tomber depuis un moment, et Sakura aurait fait de même si il n'y avait pas le mur. Des cuisses tendres, elles remontèrent vers le sexe chaud et humide que l'une titilla quelques minutes alors que l'autre continuait son exploration du corps féminin. Comprenant ce qu'il attendait, elle lécha, suça chacun des doigts, recouvert de son propre liquide vaginal, de cette main qui lui donnais tant de plaisir avec application.

Mais Sakura voulait plus, bien plus, aussi frotta-t-elle son sexe humide contre l'homme derrière elle, et sentit une bosse. Elle continua son traitement, en gémissant, jusqu'à se qu'elle entende une tirette coulisser, mais se n'est pas pour autant qu'il la pénétra.

Elle sentit le gland, promesse d'un pénis de taille conséquente se frictionner contre son clitoris, puis contre ses lèvres, augmentant son anticipation. Ensuite il frotta son sexe contre ses cuisses humides, et ses fesses en une sorte de masturbation étrange.

Sentire se long sexe entre ses fessiers, aller et venir sans la pénétrer, émoustillait Sakura, et l'envie d'être prise ne se faisait que plus forte.

Il se retira aussi subitement qu'il était entré et elle voulut s'empaler à nouveau mais il l'en empêcha. Il la pénétra une nouvelle fois, la surprenant à nouveau et elle jappa encor, mais il ne lui laissa pas le temps de se poser des questions: Savoir que n'importe qui, dehors pouvait la voir, elle, mais pas lui car la pénombre le cachait, l'excitait plus encor et il ne fallut pas longtemps pour qu'elle atteigne la jouissance, enfin.

La jeune fille tremblait de tout son être, son esprit était embrumé par les volutes du plaisir, cependant lorsqu'elle reprit ses esprits, elle constata qu'il était toujours en elle. La douleur la fit se redresser et se coller à la vitre, se retirant de cet objet trop gros et grand qu'elle ne se sentait pas prête à accueillire. Il du faire un pas en avant et la caresser pour la détendre afin de la pénétrer une nouvelle fois. Sakura serra les dents sous la douleur mais le plaisir revint d'autant plus qu'il titillait à nouveau son sexe.

C'est dans une sorte de double pénétration que la jeune fille atteignit une nouvelle fois l'orgasme. Bon, c'est la première fois que j'écris une histoire hétéro, pardonnez-moi, si vous trouvez ça naze. Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community. Qui aime Neji alors? M pour le début et la fin pis p't'être le milieu, chais pas encore.

Bon, place à l'histoire maintenant….. Ces deux là se déteste. Naruto aurait put mourir, il n'a eu à subir que la rééducation. Rééducation pour tenir sa promesse qu'il lui avait dit, lorsqu'elle l'avait vus. Et il était parti lui aussi, comme Sasuke. Pour devenir plus fort, comme Sasuke.

Trois ans sans nouvel. La foule en bas se dispersais, il commençait à faire nuit. Elle aurait put être comme eux. La jeune fille ne se soucia plus de la personne. Elle frissonna et caressa ses bras. Le bureau sombrait peu à peu dans la pénombre lorsqu'elle sentit deux mains ses épaules.







Sexe tape fr jeux sexi


La jeune fille tremblait de tout son être, son esprit était embrumé par les volutes du plaisir, cependant lorsqu'elle reprit ses esprits, elle constata qu'il était toujours en elle. La douleur la fit se redresser et se coller à la vitre, se retirant de cet objet trop gros et grand qu'elle ne se sentait pas prête à accueillire.

Il du faire un pas en avant et la caresser pour la détendre afin de la pénétrer une nouvelle fois. Sakura serra les dents sous la douleur mais le plaisir revint d'autant plus qu'il titillait à nouveau son sexe. C'est dans une sorte de double pénétration que la jeune fille atteignit une nouvelle fois l'orgasme. Bon, c'est la première fois que j'écris une histoire hétéro, pardonnez-moi, si vous trouvez ça naze.

Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community. Qui aime Neji alors? M pour le début et la fin pis p't'être le milieu, chais pas encore. Bon, place à l'histoire maintenant….. Ces deux là se déteste. Naruto aurait put mourir, il n'a eu à subir que la rééducation. Rééducation pour tenir sa promesse qu'il lui avait dit, lorsqu'elle l'avait vus. Et il était parti lui aussi, comme Sasuke. Pour devenir plus fort, comme Sasuke.

Trois ans sans nouvel. La foule en bas se dispersais, il commençait à faire nuit. Elle aurait put être comme eux. La jeune fille ne se soucia plus de la personne. Elle frissonna et caressa ses bras.

Le bureau sombrait peu à peu dans la pénombre lorsqu'elle sentit deux mains ses épaules. Elle sursauta et voulu regarder de qui il s'agissait mais: Ne te retourna pas, murmura à son oreille une voix douce, chaude et suave. De petits tremblements la secouaient, preuve du plaisir qui l'habitait. Les mains Se frayèrent un chemin vers les fesses qu'elles malaxèrent, puis les cuisses. La jeune fille ne pouvait plus retenir ses gémissements de plaisirs. Sakura allait jouir lorsque la main se retira et se présenta à sa boucha.

Puis il posa ses chères mains sur ses fesses, les caressant lentement. Soudain, il entra en elle, la faisant japper de surprise. C'était lui qui menai la danse et elle grogna de frustration. Il recommençait à aller et venir, plus lentement et le plaisir de la luxure revint par vague.

Brusquement, il se retira et s'enfonça dans son anus. Elle le sentit se retirer d'elle, puis un liquide chaud couler sur ses fesses. Et alors qu'elle reprenait son souffle, elle entendit la porte du bureau se refermer. Oui mais vois le bon coté des choses, c'est un dieu du sexe! C'es nul en plus on sais même pas qui c'est!

Voyons voir ce qui se cache sous le pantalon… Il se rapproche encore un peu plus de moi et ouvre mon pantalon. Je regarde immédiatement son pantalon et je vois une bosse. Il bande le salaud.

Il renie son pays et il vire gay alors que toutes les filles étaient amoureuses de lui. Il baisse tout mon caleçon. Je me retrouve dans cette clairière en T-shirt avec le pantalon sur les chevilles. En plus, je sens toujours cette odeur de sexe émanant de lui. Là, il se met à genoux et commence à me sucer. Il suçait divinement bien. Je prenais un plaisir indescriptible.

Il faisait glisser ma bite dans sa bouche, sur toute la longueur. Avec sa main, il caressait mes couilles et massait la région située entre mes couilles et ma rondelle. Il avait ouvert son pantalon et se branlait. La sienne était longue, très droite, lisse avec un gland très pointu.

On aurait dit une flèche. Mon gland était aussi très large et arrondi. Après 10 min de ce traitement, il se relève, me regarde au plus profond des yeux tout en faisant baisser son pantalon et en enlevant tout le reste de ses vêtements. Il était complètement nu. Si toi, tu aimes sucer des bites, moi je ne suis pas comme ça.

Et après ça tu oses de traiter de chienne. Est ce que je déshonorerai Konoha en faisant ça? De toute façon, je suis sous son contrôle.

Il approcha sa flèche, sa lance, son épieu de mon visage. On dirait que ça fonctionne. Il respire plus fort et accompagne mes mouvements de tête avec ses mains et avec des mouvements de bassin qui amplifient ma fellation.

Effectivement, il semblait apprécier encore plus. Tu crois que si je jouis maintenant, je ne te possèderai pas par la suite. Je vais te posséder, là, maintenant, tout de suite. Mon cul était face à lui, offert. Fais attention, ça brûle un peu au début. Ah et si je peux te donner un conseil, plus tu résistes et te contractes, plus ça fait mal.

Il se mit au dessus de moi et me cracha dessus. Je sentais que sa pointe de flèche était rentrée, la douleur était insupportable. Il émit un cri de victoire et commença à me limer le cul. La douleur laissa place au plaisir. Il accéléra, je sentais la jouissance monter en moi. Il cria et poussa sa bite au plus profond de moi. Je jouis plusieurs longs jets de sperme au sol. Je sentais son sperme couler de mon cul. Il se retira, me tapa les fesses et me fit me relever. Nos bites pendaient entre nos jambes.

Elles étaient rouges, luisantes et encore gonflées. Il se rhabilla et en quelques secondes il était parti. Sa technique me libéra quelques secondes plus tard.

Par contre depuis ce jour, je ne regarde plus mes compagnons de la même façon et je me surprends à imaginer ce qui peut se cacher sous leurs pantalons. Je me prends également à envier leurs jutsus qui me permettraient de rendre la monnaie de sa pièce à Sasuke à notre prochaine rencontre.

Ma Famille 17 Ça craint 17 Pompé mon frère 15 Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs. Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart. Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires - - - - - - - - - - - - - - - - Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul.

histoire sexe le sexe naruto

Sexe a gogo le sexe kiff


histoire sexe le sexe naruto